Partagez | 
 

 Une petite sieste (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/01/2013
Race : Humain
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Une petite sieste (libre)   Mer 3 Avr - 23:56

Pour une fois qu'il tombait sur quelqu'un qui parlait au tant que lui, Rodrigue resta silencieux l'écoutant attentivement. L'histoire de la dame semblait beaucoup l'intéressé, même s'il montrait très peu d'expression faciale. Il ramassait du bois, mais écoutait la jeune femme. Tout en souriant il répondit à la question de la dame:

-Vous avez déjà répondu à plusieurs des questions que je vous aurais pausé. Vous semblez être sincère, et j'apprécie beaucoup, même si vous ne voulez pas tout dire. Bon j'aurai quelques questions, d'abord. Quel sont vos objectifs de groupe et personnel, à court et long terme? Après, vous comptez aller jusqu'à où pour y arriver? Finalement, il me semble que vous m'avez dit ne pas prier aucune divinité.Votre collège V prit Vitae de mémoire. J'aimerais simplement savoir si vous avez une religion, car d'après ce que je vois, vous pourriez très bien être une bonne luxienne. Ne vous sentez pas offensez, c'est simplement un compliment.

Il commença à mettre son tas de branche coller, sortant une corde de cuire il espérait pouvait en faire un ballot et en transporté d'avantage jusqu'au campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 06/02/2013
Âge : 26
Race : Humain

MessageSujet: Re: Une petite sieste (libre)   Jeu 4 Avr - 1:38

La barde lui laissa entrevoir un sourire, elle qui croyait devenir ennuyante en parlant autant. Elle n'avait pas de corde pour s'aider dans sa tâche, mais elle retenue la bonne idée pour une prochaine fois. Entraînée facilement dans la discussion, elle lui répondit rapidement.

- À quoi bon être l'élite d'une population si notre parole ne vaudrait rien. La franchise est l'une de mes premières qualités, si ce n'est mon silence. Dans l'Oasis...
... C'est simplement différent d'ici.

En groupe, je ne sais pas encore ce qui arrivera dès que nos plans de retourner chez nous serons terminés. Malheureusement, je ne peux pas parler pour les autres. Certainement que si plus rien ne nous retient ensemble, il y aura lentement un éloignement pour finir par se dissoudre au profit de clan complètement différent.

Numéro II prendra surement son pied avec des mercenaires du coin. Numéro V se greffera peut-être à une unité locale qui la touchera le plus. C'est vrai que vu sa croyance pour Lux et Vita, elle pourrait trouver dans leur rang une place intéressante. Bien malgré le temps que cela lui prendra, Numéro III risque d'être celui qui trouva la meilleure place ici. Surement près de la noblesse, si je devais juger votre monde.

Mais ce serait encore du long terme, car jusqu'à ce qu'on retourne chez nous ou qu'on confirme vraiment qu'il n'y a aucune façon de revenir dans l'Oasis, nous mettrons toute l'énergie nécessaire pour parvenir à rentrer. Le court terme nous permettrait au moins de réduire l'impacte de Nathan sur la société, si nous n'arrivons pas là bas trop tard. C'est là toute l'importance d'envoyer des gens le plus rapidement possible. Je crois pouvoir dire sans crainte qu'il en coûtera ce qu'il en coûtera, mais nous ne baisserons pas les bras. Les lois d'ici et les entraves de la société ne sont pas du tout un problème pour des gens qui ne pensent aucunement rester ici.


Elle eut un demi-sourire en finissant sa phrase. Que de supposition. Puis, elle continua dans une toute autre voie.

- Laisser tomber vos belles paroles, je ne compte pas rallier aucune religion de mon vivant. Et je ferais peut-être une très bonne luxienne, mais j'aurais les mêmes talents à donner à Nox, à Getrank, à Ilmenellen et même tous les autres dieux qui apparaîtront après. N'importe qui connaissant mon art voudra m'avoir à ses côtés. Vous êtes un paladin de votre dieu, tant mieux. Moi, je suis libre de suivre le Destin. Il me mène et guide mes pas mieux que ne le ferait n'importe quelle prière.

Quand l'un de vos dieux si puissants viendra rendre à la terre ce qui appartient à la terre et me parlera comme les Songes me parlent, je repenserai peut-être à la possibilité de me mettre à leur service. En attendant, plus personne n'aura le droit de me mettre à genou devant qui que se soit. C'est là un pilier de ma vie, de qui je suis.


Dois-je vraiment prouver ma croyance pour que celle-ci ait une quelconque valeur?
Et si je priais Nox... Est-ce que la véracité de tout ce que je viens de vous dire baisserait à vos yeux? Ou plutôt à votre coeur?


Malgré ses paroles fermes, elle lui laissa un regard beaucoup moins sévère. Ses questions se voulaient ouvrir une foule de possibilité à Rodrigue, dont celle qui pourrait probablement lui faire le plus de mal. Numéro Six se questionnait intérieurement sur la réaction du paladin à ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/01/2013
Race : Humain
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Une petite sieste (libre)   Lun 8 Avr - 21:29

C'était clair, Rodrigue parlait beaucoup moins que cette dame quand il était question de parler de soi, ce qui le faisait sourire. Il finit les nœuds de son ballot, l'installa à proximité pour le transport et recommença un autre ballot. Il jeta un coup d’œil à la dame ainsi qu'à son demi-sourire lorsqu'elle parla de la possibilité d’enfreindre les lois car, elle n'était pas d'ici, il garda un visage neutre. Il ne semblait ni surpris, ni offusqué. Il fit que hocher la tête et la laissa continuer. Lorsqu'elle se mit à parler de religion, il soupira par le nez et mit sa main sur sa bouche. Ne voulant pas l'interrompre, il la laissa allé jusqu'à sa question sur Nox, à laquelle il souri brièvement pour reprendre son air neutre. Il se frictionna les mains pour se réchauffé puis répondit avec douceur:

-Tout d'abord, je tiens à précisé que Lux et Nox sont presque similaire, ils sont des jumeaux et les extrémistes à leur service finissent toujours par servir la cause de leur Némésis. Tant ils sont proche tant ils sont éloigné, la ligne qui les sépare est très mince. Que vous soyez luxien ou noxien ne m'importe peu, temps que vous servez une cause juste. Si vous pensez qu'être noxien signifie automatiquement que je ne vous fais pas confiance, vous êtes dans l'erreur. J'ai des amis Noxiens tout comme des ennemis Luxiens. Si je fais plus confiance à un qu'à l'autre, comment dire, tout dépend de mon intuition.

Il croisa les bras avec un air sérieux et regardant la dame dans les yeux:

-Vous n'avez pas à prouvé votre foi ou quoi que ce soit avec moi, seul vos actes et vos intentions comptent. Je me fou de savoir qui vous priez, c'est clair que si votre collège est vraiment pour la guérison, domaine de Lux et Vitae, je vais avoir d'avantage de sujet de conversation avec elle et de meilleur chance de nous entraider dans le domaine de la magie. Je pourrais même lui ouvrir des portes qu'elle n'aurait pas soupçonner l'existence. Les dieux sont une façon d'exprimer ses valeurs et leur donné forme, le monde peut vivre sans eux, ou vivre avec eux sous une autre forme ou nom. Ce battre en leur nom, ou leur rendre grâce est une façon de faire vivre ces valeurs et concepts.

Ce qui venait de dire était l'équivalent d'une hérésie, mais on lui avait parlé de monde où il y avait qu'un dieu ou aucun ou que les dieux avaient les même domaine mais, pas les même nom. Il souri paisiblement et ajouta:

-Je ne vous veux pas pour votre capacité de destin ou je ne sais quoi, selon moi nous sommes libre de notre avenir jusqu'à un certain point. Appelez le divinité ou destin, cela revint au même. Je ne pense pas qu'on puisse prédire l'avenir de quelqu'un ou changé le cours du temps, particulièrement le passé. Lux m'a parlé, elle peut le faire, comme Nox m'a déjà parlé. Ils n'ont pas pris forme physique, ou dans mes rêves, mais je sais qu'ils existent dans leur paradis respectif. Dea'th se promenait sur ces terres et lui sont Némésis Mesorem aussi, ou encore Vitae mais elle s'est qu'elle est "spécial".

Il eut un petit rire à ses mots, puis une sueur froide en repensant à la fois où il avait été téléporté dans le lac. Le prêtre conclua:

-Si votre "destin" existe vraiment ou est aussi efficace qu'une divinité: parlez moi de lui et je vous parlerai de Lux. Vous pourriez par exemple m'expliquez le fonctionnement de vos cartes et me faire une séance de "destiné". Loin de moi l'idée de vous faire mettre à genoux devant Lux, jamais je ne forcerai quelqu'un à prier Lux la liberté une valeur fondamentale chez moi et chez de véritable luxien. Je cherche simplement à échanger et à apprendre. Même si je crois peu qu'on puisse prédire mon avenir, je suis curieux.

Les talents divinatoire de la dame avait attiré son attention et son intuition lui disait qu'il ne serait pas déçu. Cette même intuition lui faisait croire qu'elle ferait une bonne luxienne, mais il avait peu d'espoir de la changer, ni l'intention de la forcer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 06/02/2013
Âge : 26
Race : Humain

MessageSujet: Re: Une petite sieste (libre)   Lun 8 Avr - 23:45

VI déposa aussi ce qu'elle avait dans les bras pour essayer de se réchauffer. Elle prit un foulard vert qui était à sa ceinture pour y cacher un moment ses doigts. Elle écoutant, vouant le même respect à Rodrigue que celui-ci lui avait offert. Malheureusement, elle ne fut pas des enjoués face à la proposition du combattant.

- Je ne crois pas que cela fonctionnera.

Ce n'est pas sur simple demande qu'on peut faire parler le Destin. Il n'est pas aussi loquace que vous ou moi. J'ai aussi besoin de tranquillité et d'un endroit stable. Les cartes sont des objets fragiles, même l'environnement pourrait altérer le résultat. Et puis, je retiens la proposition, ce sera nettement plus intéressant pour moi que pour vous de savoir tout ce qui se cache sous l'armure.


Et elle allait continuer quand une quinte de toux un peu plus violente que les autres l'étouffa à moitié. Ce qu'elle pouvait haïr le froid, ce qu'elle pouvait haïr la maladie. La barde se garda bien d'un tel commentaire verbal, laissant à tout son corps qui rejetait à grand toussotement le mal qu'elle avait le soin de le démontrer pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/01/2013
Race : Humain
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Une petite sieste (libre)   Sam 27 Avr - 13:08

Le prêtre hocha la tête, un peu déçus de la réponse, mais il la respectait malgré son scepticisme concernant la divination et tout ce qui touchait le futur et le passé. Comme à son habitude, il soupira et continua son travail, puis expliqua à la jeune fille:

-Je comprends qu'ici n'est pas un lieu pour faire votre chose... je trouve simplement étrange que vous croyez dans quelques choses qui n'est pas toujours là pour vous.

Il continua à ramasser des branches et son tas fut bientôt complet. Il se posa sur son épaule et souria à la dame et dit:

-Je pense que nous allons bien nous attendre cette saison chaude. Vous vous battez pour survivre, après vous vous battez pour un monde meilleur... un peu comme moi. Je sers la lumière à travers l'obscurité. Je vous ferai rencontré mes amis, ensemble nous pourrons travailler tous ensemble. Comme à dit votre ami: ce monde a besoin d'être nettoyer.

Il fit un large sourire un peu étrange voir un peu sadique, puis s'effaça pour faire un sourire chaleureux. Il tendit la main et dit:

-Pour le temps que vous serai ici, on se serra les coudes. D'accord?

L'homme agissait comme un père, son nouveau rôle dans la vis et le rôle qu'il avait toujours eu: Père Rodrigue, le sanctus bellator. Peut-être que vivre pour les autres était tout ce qu'il lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 06/02/2013
Âge : 26
Race : Humain

MessageSujet: Re: Une petite sieste (libre)   Lun 29 Avr - 22:11

Numéro Six passa sous silence le scepticisme de Rodrigue. Elle ne se sentait pas obliger de se justifier, malgré ce qu'il lui disait. Quand il changea d'attitude, la barde ne le questionna pas plus sur ce qu'il pouvait insinuer derrière son discours. Elle profita plus tôt de son sourire chaleureux pour lui rendre une expression moins fataliste.

- Pour le temps que nous serons ici, vous pourrez compter sur moi tant que nous pourrons compter sur vous.

Puis, comme pour sceller un contrat verbal, elle lui prit la main avec vigueur pour montrer son engagement. En relâchant le contacte, elle assura son monticule de bois pour ne pas en perdre une branche. Ils en avaient tous les deux assez pour pouvoir revenir vers le campement. Marchant tranquillement, VI réfléchissait, quelques nouvelles questions lui passant par la tête.

- Et toi, qu'est-ce que tu y gagnes? Quatre âmes perdues qui peuvent servir en combat? Au moins une guérisseuse de talent? Un peu plus de compagnie... Pour faire quoi exactement? Quelle mission t'anime, quel futur tu recherches?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une petite sieste (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite sieste (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une petite baignade [libre]
» (F) Mia Hays ► Petite orpheline (LIBRE)
» (f) lily collins - petite soeur - LIBRE
» (f) zendaya coleman - petite-soeur - LIBRE
» Une petite soif [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Funus Irae - Le Forum ::  :: Falsch Hoffnung :: La Rivière-